Protéger le public

Toute personne, peu importe où elle habite, veut se sentir en sécurité.

Nous savons que les gens n’ont pas eu la vie facile ces dernières années. Les actes de criminalité, de violence et de haine qui se produisent ici et ailleurs dans le monde inquiètent.

De plus, les problèmes – drogues toxiques, itinérance, maladies mentales – ont empiré.

C’est pourquoi nous prenons des mesures pour nous attaquer à ces problèmes de front ainsi que pour agir sur les causes profondes afin de protéger les personnes et de renforcer la société – et les résultats commencent à se faire sentir.

Diffusion d’images intimes

Si l’on a diffusé – ou qu’on vous menace de diffuser – une image intime de vous sans votre consentement, vous avez des recours.

Soutien aux victimes de crime

Toute victime d’un crime (violence familiale et sexuelle, traite humaine, haine, etc.) peut obtenir de l’aide 24 h sur 24, 7 j sur 7, auprès de VictimLinkBC, qui propose des services en 150 langues.

Protection pour les petites entreprises

Les petites entreprises qui ont été vandalisées peuvent demander une remise pour réparer les dégâts et prévenir de futurs actes criminels.

Budget 2024 – À l’œuvre pour vous

Sécurité des collectivités de Premières Nations

Expansion des services d’aide juridique

Expansion des initiatives salvatrices de réduction des méfaits

Des mesures pour juguler la violence des gangs armés

L’Integrated Gang Homicide Team, ou équipe intégrée de lutte contre les gangs, est notre plus récente initiative pour lutter contre le crime organisé et empêcher les criminels de semer la violence dans nos collectivités. Elle fait collaborer les structures locales, provinciales et fédérales afin de protéger le public contre la violence des gangs armés.

Resserrement des règles pour la liberté sous caution

Comme ailleurs au Canada, la récidive criminelle violente est en hausse dans la province, en partie à cause de changements apportés par le gouvernement fédéral au processus de remise en liberté sous caution.

La Colombie-Britannique a pris fait et cause pour une réforme du système fédéral de mise en liberté sous caution, qui est entrée en vigueur le 4 janvier 2024.

Audiences en virtuel et après les heures de travail

Les audiences de remise en liberté sous caution en virtuel permettent au personnel des tribunaux d’en faire plus en moins de temps, même en situation de crise comme un incendie de forêt ou une inondation. De plus, les personnes inculpées sont en mesure d’accéder aux audiences plus vite et plus près de leur communauté au lieu de devoir se rendre dans une grande ville où elles risquent de se voir bloquées sans accompagnement et parfois sans abri.

Lutte contre la récidive violente

Douze unités d’intervention contre la récidive violente composées de policiers, de procureurs spécialisés et d’agents de probation réparties dans toute la province permettent d’arrêter les criminels avant qu’ils ne passent à l’action. Elles se concentrent sur le contrôle en aval par le renforcement du suivi et de l’application de la loi, sur la mise à la disposition des procureurs de toute l’information nécessaire pour éclairer les décisions prises, de la remise en liberté sous caution au prononcé de la peine, et sur la coordination des mesures de soutien nécessaires pour s’attaquer aux causes profondes de la délinquance : sans-abrisme, dépendance et maladies mentales.

Transition des personnes sortant de détention

Pour réduire le risque de récidive, désormais les personnes sortant de prison avec des problèmes de santé mentale et de dépendance reçoivent 90 jours d’accompagnement personnalisé par une équipe de transition. Elles sont mises en contact avec des ressources permettant de s’attaquer aux causes profondes de la délinquance et d’assurer une transition vers la liberté en toute sécurité.

Intensification des enquêtes spécialisées et de la lutte ciblée contre les activités criminelles

Les organismes de police augmentent leur capacité d’enquête et de lutte contre les activités criminelles afin de mieux protéger la société contre les récidivistes violents et les drogues toxiques.

Embauche de plus de policiers 

Dans les trois prochaines années, le service de police provinciale embauchera 256 agents de police et 80 responsables des services au public afin de pourvoir des postes vacants dans les collectivités rurales, éloignées et autochtones et d’appuyer les équipes spécialisées chargées d’instruire et de prévenir les crimes violents et le crime organisé. 

Expansion des centres de justice autochtone

Les personnes autochtones impliquées dans des affaires de droit pénal et de protection de l’enfance ont accès à des services juridiques gratuits et adaptés à leur culture ainsi qu’à un accompagnement holistique destiné à agir sur les causes profondes et à prévenir de futurs démêlés avec la justice.

Protection des petites entreprises contre le vandalisme

Les propriétaires d’entreprise peuvent demander une remise (le Security Small Business Rebate) pour aider à réparer les dégâts causés par les actes de vandalisme et mettre en place des mesures de prévention. Cela protège les entreprises et assure la vitalité de nos centres-villes.

Fin aux campements et à la précarité du logement

La hausse du coût de la vie ici et ailleurs dans le monde pousse un plus grand nombre de personnes vulnérables à l’itinérance, mais les campements ne sont pas une solution. C’est pourquoi nous faisons tout notre possible pour mettre à la disposition des gens plus de logements et de soutien, de sorte qu’ils puissent emménager dans un logement stable et recevoir l’aide qu’il faut pour sortir définitivement du cycle qui mène à l’itinérance.

Plan contre le sans-abrisme : Belonging in BC

Nous œuvrons pour prévenir et combattre le sans-abrisme en augmentant le soutien pour les personnes à risque de perdre leur abri et en agissant sur les facteurs qui mènent à l’itinérance.

Soutien aux personnes sans abri ou à risque de le devenir

Nous ouvrons plus de refuges et construisons plus de logements abordables et supervisés pour les gens dans le besoin, et nous aidons les personnes à conserver leur chez-soi en plafonnant la hausse des loyers et en accordant des prêts aux locataires confrontés à une crise financière subite.

Réponse rapide aux campements

Une prise en charge rapide, coordonnée et personnalisée permet d’assurer aux personnes vivant à ciel ouvert dans des conditions peu sûres les soins de santé et les services sociaux dont ils ont besoin et de leur offrir un abri sûr ou un logement stable.

Confiscation des produits du crime organisé

Nous nous servons d’injonctions pour fortune inexpliquée pour confisquer les voitures, les demeures et les produits de luxe des criminels organisés de haut niveau qui tirent profit des drogues empoisonnées et ainsi tuent nos proches.

Décriminalisation des individus qui prennent des drogues

Le traitement de la dépendance en tant que problème de santé et non en tant que crime permet de réduire la stigmatisation et d’amener plus de gens à demander de l’aide sans craindre une arrestation.

Réduction des risques des drogues illicites toxiques

Nous sauvons des vies en faisant entrer les gens dans le circuit de soins pour la prévention, la réduction des risques, le traitement et le rétablissement.

Thérapie assistée par médicaments opioïdes gratuite

Réduire les obstacles financiers au traitement par agonistes opioïdes pour les personnes atteintes d’un trouble d’usage des opioïdes aide plus de gens à stabiliser leur vie alors qu’ils font les premiers pas vers le rétablissement.

Plus d’équipes intégrées mobiles d’intervention en cas de crise

En cas de crise de santé mentale ou de dépendance, répondre à l’appel en faisant intervenir une équipe composée de policiers et de professionnels de la santé formés pour désamorcer la crise et offrir des soins immédiats spécialisés permet de faire entrer la personne dans le réseau de soins et d’accompagnement plutôt que dans le système de justice pénale.

Meilleure prise en charge de la santé mentale et des dépendances

Nous œuvrons pour fournir les soins de santé mentale et de lutte contre les dépendances dont les gens ont besoin afin de pouvoir vivre des vies pleines en bonne santé : prévention, intervention précoce, réduction des méfaits, traitement et réadaptation.

Intervention précoce

Nous favorisons l’accès plus rapide aux soins par un soutien accru dans les écoles, plus de centres Foundry pour les jeunes, des services d’accompagnement psychologique gratuits ou à coût modique dans la communauté et un soutien aux parents et aidants.

Prise en charge des personnes

Nous élargissons les options de traitement et nous ajoutons plus de lits de traitement et de rétablissement partout dans la province pour pouvoir prendre en charge les gens plus près de chez eux.

Aide au bien-être et au rétablissement 

Nous créons une voie vers le rétablissement pour que les gens puissent se créer des repères, développer leur résilience et retrouver leur bien-être par des programmes de préparation à la vie active et de prévention des rechutes.

Expansion des équipes de soins assistées par des pairs

Nous élargissons la prise en charge par des équipes d’intervention dirigées par des professionnels de la santé mentale accompagnées par des travailleurs d’entraide afin de pouvoir fournir aux personnes en crise des soins tenant compte des traumatismes et de permettre à la police de concentrer ses efforts sur la lutte contre la criminalité.

Expansion des tables d’intervention sur la sécurité

Nous faisons collaborer les intervenants de première ligne de la sécurité publique, de la santé et des services sociaux en vue d’assurer la prise en charge des personnes vulnérables afin de réduire leur risque d’être victimisées, de se faire mal ou de faire mal aux autres, ou encore de commettre une infraction criminelle.

Plus de personnel de premiers secours

Nous recrutons et formons plus de personnel paramédical et de premiers intervenants afin que les gens puissent obtenir les soins nécessaires en cas de crise ou d’urgence médicale.

Lutte contre le racisme systémique

Nous travaillons avec les peuples autochtones et les communautés racisées pour accroître l’équité et l’inclusivité des programmes et services publics.

Rupture du cycle de la violence sexiste

Le plan d’action contre la violence sexiste Safe and Supported de la province décrit les mesures prises pour aider les personnes survivantes par des programmes centrés sur la victime et sensibles aux traumatismes, mettre fin à l’isolement, à la stigmatisation et à l’apathie et promouvoir l’égalité pour que chaque femme, fille et personne de genre divers puisse vivre à l’abri de la violence.

Protection des communautés contre la haine et la violence

Les organisations admissibles peuvent demander jusqu’à 10 000 $ du fonds d’aide aux communautés victimes de haine pour renforcer les mesures de sécurité et recouvrer une partie des coûts subis pour réparer les dégâts des actes criminels motivés par la haine.

Interdiction de diffuser des images intimes sans consentement

Les personnes qui ont vu leurs photos ou vidéos intimes diffusées sans leur consentement disposent de nouveaux instruments pour y mettre fin et demander réparation. Elles peuvent accéder rapidement à des outils en libre-service leur permettant de cerner les problèmes juridiques, de s’informer sur leurs droits et d’obtenir de l’aide.

Enfants en sécurité à l’école et en ligne

Tous les parents tiennent à ce que leurs enfants soient protégés des dangers d’Internet. Nous y veillons en engageant la responsabilité des médias sociaux, en démarrant des services permettant de supprimer les images privées diffusées en ligne et de demander réparation, en limitant l’usage de téléphones mobiles à l’école et en enseignant l’habileté numérique. 

Expansion de la couverture cellulaire sur les routes et dans les régions rurales

Nous continuons d’élargir l’accès fiable à l’Internet haut débit et aux services cellulaires le long de la route 16 et dans les collectivités des Premières Nations et les régions rurales et éloignées pour permettre aux gens de se sentir en sécurité et mieux connectés.

Accès accru aux services d’aide juridique

Les personnes qui s’échappent de la violence familiale ont désormais accès à une nouvelle clinique multidisciplinaire sensible aux traumatismes en droit de la famille. Les services, rapides et gratuits, sont offerts en personne et en virtuel.